génotype

  • Les formes de la dominance

    Un peu d’histoire

    Comme nous le savons aujourd’hui, Gregor Mendel, connu surtout pour ses expériences avec les pois, a été à la base de la génétique. Il a démontré par ses expériences que s’il croisait deux pois (F1) ayant des caractéristiques différentes comme la couleur de la fleur, la taille des feuilles…  Alors les issus (F2) gardaient les caractéristiques d’un seul parent. Toutes les fleurs de ces jeunes pois avaient la même couleur et la même taille de feuilles.
    C’est comme s’ils avaient «perdu» l’une des propriétés. Lorsqu’il a croiséentre eux ces jeunes pois F2, les caractéristiques F1 sont réapparues parmi les issus de la génération F3. Mendel a appelé ces caractéristiques montrées par les F2 : Dominant. Et les caractéristiques cachées chez les F2 ont été nommées récessif.

    Actuellement nous appelons encore cela dominant et récessif. Cependant nous savons que  Mendel a découvert la «dominance complète». Il existe en effet d’autres formes de dominance. Nous connaissons déjà ces formes donc nous apporterons surtout quelques dispositions à retenir.

    Quelques concepts

    Nous savons que les gènes sont porteurs de caractéristiques et que ces gènes sont situés sur les chromosomes. Il existe des gènes s’occupant de la couleur des yeux, la couleur des pattes, la taille du bec… Les chromosomes se situent dans les cellules du corps : Ils sont stockés dans le noyau de chaque cellule. Dans chaque noyau de chaque cellule se trouvent les gènes pour la couleur des yeux, la
    couleur des pattes, la taille du bec... Cependant, le fonctionnement des gènes «couleur des yeux» se manifeste uniquement dans les yeux. Dans les pattes, les gènes «couleur de yeux» ne se manifestent pas. Chaque cellule «sait» donc où elle se situe dans le corps et quels gènes elle doit activer.
    Les chromosomes vont par paire, tous les gènes se retrouvent par paire. Pour le gène de la couleur des yeux, nous avons donc deux gènes. Ceci vaut également pour la couleur des pattes, la taille du bec... Ces deux gènes pour la couleur des yeux peuvent provoquer une couleur des yeux bleue. Il est également possible qu’un gène s’occupe de la couleur bleue et l’autre d’une couleur brune. (ce qui ne signifie pas que l’être aura un œil bleu et l’autre brun, le brun des yeux est dominant sur le bleu, donc les deux yeux seront bruns).

    Les formes de la dominance 1 Les formes de la dominance 2
     

    Lire la suite

  • Glossaire illustré des mutations chez le diamant mandarin

    J'ai réalisé ce glossaire pour illustrer en photos les mutations existantes chez le diamant mandarin.
    Il pourra vous aidez à identifier la ou les mutations de vos diamants mandarins.

    Précision importante : Pour identifier le génotype de votre diamant mandarin, il faudra prendre en compte qu'un diamant mandarin peut être porteur d'une mutation sans être mutant.
    Etre porteur (/) d'une mutation signifie que celle-ci est présente partiellement (génétiquement parlant). du point de vu visuel la mutation partiellement portée ne se verra pas ou seulement par quelques indices présent dans l'apparence de l'oiseau.
    Il faudra dans ce cas, avoir un oeil averti pour déterminer le génotype. Parfois des accouplements de vérification seront necessaires.
    Votre diamant mandarin peut aussi avoir plusieurs mutations, les combinaisons possibles sont nombreuses.

    Ce glossaire se base uniquement sur le phénotype (caractères visuels) et mutations simples (non combinées).

    Gris (GR)

    Le diamant mandarin gris n'est pas une mutation, il s'agit du type original (sauvage).

    Gris male 1 Gris femelle 1
     

    Lire la suite