Conduite et méthodes d'élevage

Articles sur le comportement, les conditions d'élevage, la constitution d'une souche, son amélioration, la création de lignées. Directions et voies d'élevage.

  • 8 questions à Jan Van Looy, éleveur chevronné

    1. Jan, pourquoi les diamants mandarins ?

    Nous avons toujours eu des oiseaux à la maison.
    Mon père Lucien à alors commencé avec l'élevage de diamants mandarins d'exposition et j'ai démarré avec les Glosters. Avec ces canaris, j'ai toujours réussi à vendre les meilleurs ! Avec les diamants mandarins, j'ai eu une illumination.
    Jef De R. à été mon conseiller technqiue, quand il à s'agit des expositions cela à été Gust U.. Graduellement les résultats d'expositon sont allés croissant.
    Nous n'avons pas eu besoin de plus stimulant. J'ai donc connu un oiseau, un petit oiseau même, mais qui me passionné.

    L'argent n'est pas le moins du monde une motivation. Si tu fais pourtant pour l'argent, tu dois te défaire des bons oiseaux et la qualité de ta souche baisse.

    "J'ai donc connu un oiseau, un petit oiseau même, mais qui me passionné"

    2. Comment se passe une journée chez toi avec tes diamants mandarins ?

    Les diamants mandarins sont dispersés partout dans la maison. La pièce d'élevage se trouve dans la cave avec 100% d'éclairage au néon. Il y a de l'éclairage de 9h jusqu'à 22h30, hiver comme été. Lélevage commence à la mi-décembre jusqu'à fin juin, alors les nids sont enlevés.
    Si le matin au moment du départ à l'école, c'est encore l'obscurité, les soins intégraux commencent à partir de 16h. Il faut compter une heure par jour pour les soins. Chaque jour de l'eau fraîche acidifiée légérement, nécessaire pour élever de bons bruns ! (d'après moi) Les 50 oiseaux d'expo. se trouvent dans le garage, où ils sont aussi "dressés". Les jeunes vont dans 4 volières dans le jardin. Pendant la période d'exposition, les soins sont plus intensifs.

    3. Quelles sont les caractéristiques importantes à avoir pour devenir un éleveur au top ?

    Un éleveur au top se distingue d'autrui par "l'oeil du maître". Tout le monde peut élever des diamants mandarins, tout le monde peut atteindre un bon niveau d'élevage. Pourquoi alors tellement peu réussisent à atteindre le sommet ?
    Que voit un éleveur et que voit un éleveur au top dans le même oiseau ? Sur les forums d'internet, des amateurs désapprouvent des photos d'oiseaux d'autres amateurs. Et cela tu dois l'analyser. Et pourtant, si tu vois les oiseaux de ces amateurs, ils sont encore plus mauvais que l'oiseau qu'ils ont commenté. Ils vont bien exposer avec leurs oiseaux. Un éleveur de classe trouve plus de points positifs dans un diamant mandarin qu'un éleveur de classe moyenne, malgré que ce dernier puisse être un soigneur exellent. A lui, tu peux vendre tranquillement les meilleurs, après 2 à 3 ans il ne lui reste rien.

    "Tu dois avoir la visibilité : L'image globale, tu dois pouvoir voir l'image et les détails " Ceci, tu peux l'apprendre un peu mais cela doit être en toi au départ.
    Une autre caractéristique d'un éleveur de classe est qu'il sait calculer le risque d'entrer dans sa souche un diamant mandarin possédant une faute, un risque q'un autre ne tentera pas.

    Beaucoup de ces éleveurs au top sélectionne dès le sevrage des jeunes. Si ceux-ci ne sont pas encore beaux en couleurs et en dessins, les défauts de forme sont déjà présents et sont sans pardon. Ainsi pendant des années, j'ai pratiquement déjà vendu mes oiseaux exédentaires aux commerçants.
    Maintenant je bénéficie de cette selection sévère : Queues tombantes (J'en suis malade) arrivent encore à peine dans mon stam. En tant qu'éleveur expérimenté peut/pose/est préparé à échanger les meilleurs oiseaux. Un bon pour un bon ! Je pense à plusieurs très bon éleveurs avec lesquels j'ai pu échanger.

    4. Quels sont, dans l'ordre croissant d'importance, tes critères de sélection pour l'accouplement ?

    Lire la suite

  • Importance et gestion de la lumière

    Dans les pays aux conditions climatiques clémentes et idéales pour nos oiseaux cela permet de les élever à l'extérieur ou avec suffisamment d'éclaircissement d'une pièce grâce au soleil présent.
    Il en est autrement dans d'autres pays et selon la période ou l'éleveur décide d'accoupler ses oiseaux. Parfois pour faire coïncider cette période avec les congés ou autres.

    Dans cet article, je vous décris des solutions que je connais pour pallier au manque de lumière et donner les bonnes conditions à nos oiseaux suivant les différentes périodes de leurs vie dans nos pièces d'élevage.

    1. Ce qu'apporte l'éclairage

    Un éclairage artificiel adapté pourra assurer l'activation de la vitamine D3 essentielle à la croissance des jeunes diamants mandarins.
    Une carence en vitamine D3 peut se traduire par un bec, une patte malformé ou mou. A l'inverse, n'aller pas dans l’excès de l'administration de complément de vitamines qui produira des effets encore plus néfastes.

    2. Ce que l'on recherche en gérant la lumière

    Cela permet de pouvoir élever aux saisons non propices pour recréer les conditions idéales. Simuler en quelques sortes au mieux ce qui permettra de stimuler les oiseaux à la reproduction ou au repos.
    En période hivernale, prolonger la luminosité peut permettre également de donner plus de temps aux oiseaux pour se nourrir afin de résister à de basses températures (Je pense au cas d'un élevage en extérieur).
    A l'inverse diminuer la longueur du jour peut vous aider à calmer un oiseau. Par exemple un mâle trop excité qui détruit le nid pour recommencer une ponte. Lui octroyer une pause dans un endroit sombre, peut le tempérer avant une autre tentative.
    Les changements de durée de luminosité entre 2 périodes doivent être progressifs. Un changement trop brutal peut provoquer des fausses mue ou comportement inhabituel. Un changement de 5 mn par jour convient. Vous noterez au fur et à mesure des changements de comportement, d'excitations lors de l'augmentation de cette durée.

    3. Les solutions pour gérer la lumière

    a) Cycle avec 2 programmateurs et 1 veilleuse

    La plus économique sera d'utiliser 2 programmateurs (mécanique ou électronique) et une veilleuse.

    Programmateur mecanique Programmateur electronique

    Les programmateurs mécaniques se dérèglent dans le temps, je vous conseille donc le modèle électronique plus précis.

    Partons donc sur un cycle mis en place avec ce matériel. 1 gérant le (s) néon(s) (programmateur n°1), 1 gérant la/les ampoule(s) (programmateur n°2) :

    - Le programmateur n°1 gérera l'allumage du ou des néons durant la journée soit pour complément de lumière ou simulation de la journée si vous élevez dans une pièce ne bénéficiant pas d'ouverture sur l'extérieur.
    - Le programmateur n°2 branché a(ux) ampoule(s) aura pour rôle d'avertir de l'extinction des néons au soir et de leurs allumage au matin. Il faudra choisir des ampoules de faible puissance adapté à la taille de votre pièce d'élevage et permettant malgré tout aux oiseaux de voir suffisamment pour se mettre en place pour la nuit.
    - Enfin, vous pouvez ajouter une veilleuse pour une lumière nocturne afin de réduire le stress des oiseaux.

    Cycle avec 2 programmateurs et 1 veilleuse a

    Ainsi maintenir un cycle régulier donnera des repères importants qui contribueront à assurer la sérénité de vos oiseaux.

    Par contre une bonne gestion d'un éclairage de qualité ne suffit pas à elle-même. Par exemple pour une préparation optimum à l'accouplement le prolongement de la journée devra être accompagné d'une alimentation adapté (plus riche en vitamine etc.) et de bains.

    b) Cycle avec un dimmer

    2e solution plus couteuse mais sans doute plus fiable et confortable qui consiste à installer un dimmer.

    Je vous conseille de choisir un modèle conservant les réglages (avec une pile interne) et qui redémarre automatiquement en reprenant les réglages que vous avez soigneusement mis en place après une coupure de courant électrique éventuelle.
    Les principes de gestion de la lumière reste les même que dans la première solution décrite ci-dessous.

    En prenant pour exemple le dimmer que je possède de marque Besser Elektronik modéle gold Star, vous aurez plusieurs options intéressantes :

    - Toutes les durées sont réglables indépendamment
    - Intensité des lampes de l'aube et du coucher est réglable
    - Possibilité de prolongation ou diminution de la journée en automatique
    - Allumage de l'éclairage pour une inspection nocturne
    - Capteur de luminosité (à ne pas utiliser, pour ma part, pour éviter le clignotement des néons)

    Voici un exemple de montage :

    Principe de montage eclairage piece d elevage

    Installer votre dimmer près de l'entrée/sortie de votre pièce sera aussi pratique.

    Lire la suite

  • Astuce : Comment garder les oeufs réunis dans le nid

    Nid plastique

    Si vous utilisez aussi ce type de nid cette astuce pourra vous servir.

    L'année dernière, un mâle mettait en désordre régulièrement les matériaux de son nid ou les enlevés. Dans le but certainement de recommencer une autre couvée.
    Le fond de ces nids étant plat, les œufs se retrouvés éparpillés et donc un risque de ne pas être couvés était fort possible.

    J'ai donc cherché une solution pour éviter ce désagrément. En essayant plusieurs type de fond de nid en forme concave, entre autre ceux en corde et fibre de coco, en les incorporant dans le nid en plastique. Ce mâle continué malgré tout à vouloir enlever ces fonds !

    Lire la suite

  • Le sevrage des jeunes diamants mandarins

    Le sevrage des jeunes diamants mandarins 1

    Les jeunes diamants mandarins ont maintenant environ trois semaines ; cherchant à échapper au manque d’espace, à l’oppressante chaleur de la couvée ou voulant tout simplement découvrir le monde, ils vont commencer à sortir du nid.
    Cette sortie n’est pas définitive, car ils y retournent encore pendant 2 à 3 jours, mais de moins en moins souvent. Parfois, quand les jeunes commencent à grandir, l’un d’eux se met à voler hors du nid quelques jours avant la date de sortie prévue, vous pouvez le laisser hors du nid si les conditions le permettent, les parents continueront à s’en occuper. Si vous devez le remettre dans le nid, posez le doucement de préférence en soirée et gardez votre main devant le trou d’envol, jusqu'à ce que tous les jeunes aient retrouvés leur calme.
    Un matin lorsque tous les jeunes seront sortis, on ôtera le nid pour le nettoyer avant une nouvelle ponte ou en prévision de la saison de reproduction suivante. Le nid sera remis lorsque les jeunes seront sevrés et donc séparés de leurs parents.

    Il est fréquent que les parents entament une nouvelle pondaison avant la fin de sevrage des jeunes. Il n’y a pas de règles établies sur la question : Parfois les parents entament la couvaison tout en s’occupant des jeunes sortis du nid, parfois ils vont plumer les jeunes et cesseront de s’en occuper. A l’éleveur d’être attentif dans ses observations. A la maison, je préfère retirer les œufs pondus à même le sol pour les donner à un autre couple ou pour les redonner au couple après le sevrage lorsque le timing le permet.

    La période de sevrage correspond à la période ou le jeune oiseau va apprendre à se nourrir seul et ainsi acquérir son autonomie. C’est donc une période délicate où il va être important d’observer les oiseaux pour ne pas faire l’erreur de séparer trop tôt un jeune de ses parents. Généralement un jeune diamant mandarin va être sevré autour de 35 jours de vie. Encore une fois, l’observation est de rigueur ; et inutile de prendre des risques, c’est une question de quelques jours.

    Les jeunes oisillons ont été nourris par leurs parents qui ont régurgités les graines et/ou la pâtée qui est distribuée quotidiennement à cette période. Désormais ils leurs faut apprendre à décortiquer les graines et à les manger seuls. Plus vite les oisillons seront autonomes, plus vite ils seront sevrés.
    Les parents réduisent d’eux même la régurgitation de la pâtée.
    Mais si les jeunes en éprouvent le besoins ils iront en chercher seul c’est une nourriture facile d’accès qui leur servira de transition. Par ailleurs, certains éleveurs mettent à disposition des jeunes oiseaux des graines germées : Ces graines « molles » sont facile à décortiquer et à ingérer. Pour ma part, dès la sortie du nid, les oiseaux ont à disposition permanente du millet en grappe (rouge et jaune que j’alterne chaque jour).

    Pour les tous premiers jours vous pourrez faciliter l'accès des jeunes à la nourriture en utilisant des petits godets pas trop hauts, des couvercles à bocaux, petite assiette, ramequin placés dans le fond de la cage. Certains éleveurs (dont je fais partie) ne changent rien et gardent en place les mangeoires traditionnelles sans observer de problèmes particuliers.

    Pendant le laps de temps que dure le sevrage, les parents continueront à nourrir les jeunes mais de moins en moins souvent. Attention avant de séparer les jeunes des parents, de s’assurer qu’ils mangent bien seuls parce qu’un jeune enlevé prématurément risque d’être mal accueilli si vous le remettez avec ses parents, surtout si ils ont recommencés une ponte.
    Lorsque vous retirez vos jeunes, il peut être judicieux de les placer dans une volière avec d’autres jeunes déjà sevrés, ou un vieux mâle, une vielle femelle afin qu’ils terminent d’apprendre à se nourrir seuls. Enfin, certains jeunes sont plus tardifs que d’autres, alors prudence.
    A la maison faute de place pour la construction de volières,  j’utilise des grandes cages de 1m20 pour le sevrage des jeunes c’est tout aussi efficace a condition de mettre une quinzaine de jeunes par cages. Pour la nourriture, toujours du millet en grappe pendant une quinzaine de jours au moins, ainsi que de la « millade » (le millet qui tombe des grappes que je récupère auprès d’un producteur local). Pendant des années je donnais de la pâtée aux jeunes sevrés mais c’était une erreur car certains jeunes préfèrent cette nourriture facile à ingérer et l’arrêt de la pâtée posaient des soucis pour certains).

    Au cours de cette même période, le bec du jeune se colore et son plumage adulte se met en place. Le bec s’éclaircit en commençant de la base jusqu’à la pointe pour devenir rose, puis se colorera d’un rouge corail pour les mâles et rouge rosé pour les femelles.
    Le plumage caractéristique des mâles apparaît (flans, joues, gorge, plastron et barre de poitrine). Certains oiseaux très intensifs en couleur ont déjà les dessins dès la sortie du nid :

    Le sevrage des jeunes diamants mandarins 2

    Vers le troisième mois de leur vie les jeunes ont leur plumage définitif.

    Lire la suite

  • Baguer ses diamants mandarins

    1. Intérêts de baguer vos diamants mandarins

    Cela vous permettra de connaître leurs année de naissance et de les identifier, ce qui sera primordial pour établir une généalogie et le suivi de votre élevage. Chaque bague sera la carte d'identité de chacun de vos diamant mandarin.

    De plus, si vous souhaitez faire concourir un de vos diamant mandarin, seuls ceux qui sont bagués pourront y participer. Les diamants mandarins bagués de l'année en cours et précédente peuvent prétendre à participer à un rassemblement.

    Ensuite, Un eleveur préfera toujours acheter un diamant mandarin bagué sur laquelle il pourra être assuré de l'année de naissance de celui ci et être renseigné de sa provenance.

    2. Comment et quand baguer les oisillons

    Vidéo qui illustre bien comment manipuler l'oisillon pour le baguer :
     

    Lire la suite

  • Comment créer une souche suivant ses objectifs

    1. Définir ses objectifs

    Tout d'abord, il faut selon moi cibler et cerner ses objectifs: Choix de ou des mutations à sélectionner, études des caractéristiques de ou des mutation(s) choisie(s), connaissance du type de transmission génétique, se créer un réseau d'éleveur succeptible de travailler sur des objectifs similaires pour avoir des sujets de départs. Les éléveurs devront avoir confiance en votre projet et votre perspicacité. Ils seront également soucieux du devenir de leurs oiseaux cédés.
    Conditions sinequanone pour ensuite commencer la construction d'une souche et débuter une sélection afin de tendre vers vos objetifs définis comme tout projet.

    Enfin, définissez votre idée de l'oiseau que vous souhaitez obtenir. Sans oublier les caractéristiques de la mutation ou combinaison dans laquelle ou lesquelles vous vous projetez.

    2. Conseils pour débuter

    Choisissez les diamants mandarins de départ avec le moins de défauts possibles. Assurez vous surtout de ne pas commencer avec des oiseaux ayant un génotype incertain.
    Exemple : Si vous avez comme projet de construire une souche de gris, verifiez s'ils ne seraient pas porteur de mutation à hérédité recessive ( comme poitrine noire, joues noires).

    Questionnez l'éleveur vous cédant vos premier spécimens, demandez à voir les parents pour être mieux fixé. Observez les differentes qualités et points à améliorer de chacun en ayant en tête le diamant mandarin que vous souhaitez atteindre.
    Observez l harmonie et l'ensemble des oiseaux de l éleveur, une homogénéité vous fera apparaître un bon travail de l éleveur.

    3. Qu'est-ce qu'une souche

    Il faut se représenter la souche d'un arbre, son tronc et ses branches.Composés d'ascendants, de descendants, soeurs, frères, etc. Différentes méthodes existent selon le type de transmission génétique de la mutation ou combinaison élevé pour faire progresser une souche.

    4. Importance des diamants mandarins dit de "Travail"

    Dans une souche, il y aura des diamants mandarins dit de "travail" : Les intensifs, les plus typés, court, long.. Ces oiseaux de travail auront le plus souvent et en particulier un ou plusieurs points forts.
    C'est eux qui vous permettrons d'atteindre vos buts, ne les négligez pas.

    Lire la suite

  • Réguler l’hydrométrie pour favoriser l'éclosion

    Le problème d’œufs qui n’éclosent pas, malgré leurs fécondation, rencontré par des éleveurs m’a donné l'idée de ce sujet.
    L'importance du taux d'humidité lors du développement de l’œuf et l'éclosion dans nos pièces d'élevage nous pousse à trouver des solutions pour le réguler, surtout pendant les périodes sèches.

    Auparavant j’utilisai un humidificateur à ultrasons :

    Humidificateur

    Réglable et idéal, humidificateur et ioniseur à la fois. Cependant, après 1 an et demie d'utilisation, il fait désormais des siennes en ayant des arrêts intempestifs. J'ai donc opté pour une solution beaucoup moins couteuse : Des saturateurs en céramiques (environ 5 euros l’unité dans les magasins de bricolages) :

    Saturateur ceramic

    Pour ma part je surveille quotidiennement l'hydrométrie et me suis fixé un minimum de 55% d'humidité dans l'air.

    Indicateur hydrometre et temperatue

    En dessous de ce taux d'humidité, je mets en place les saturateurs sur le radiateur à bain d'huile (qui assèche moins l'air que les radiateurs électriques du type radiant ou communément appelé "Grille-pain").
    Le principe de l'évaporation provoqué par la chaleur du radiateur fonctionne bien, il faut cependant environ une journée pour en voir les effets.

    Saturateur sur radiateur copyright

    Si je vois que le taux d'humidité ne monte pas assez, je coupe l'extracteur d'air ou le régule. L'extracteur d'air étant branché sur une prise variateur de vitesse pour extracteur.

    Variateur d intensite

    Lire la suite